Au fil des jours

Année 2018-2019

Classement par ordre décroissant (de juin à septembre) :

... I Une matinée pastorale pour les 1ères années communes et différenciées I Échanges avec le romancier Laurent Demoulin pour les 6e Techniques Sociales I Un bain d’Art à Anvers et Gand pour nos 6e Arts et Arts Plastiques I Voyage à Bâle pour les artistes de 5e année (5ASH - 5AP - 5AR) I Expériences de chimie et de physique à l’ULiège pour nos scientifiques du 3e degré I Coup d’œil dans le rétro : « Des Chiffres et des Œuvres » à la Boverie pour les 3TA I Coup d’œil dans le rétro : visite de l’exposition rétrospective de Costa Lefckochir au Musée Curtius I « Liberté d’Aimer » et sérigraphie autour du degré différencié et des 7PUB I Un projet inter-écoles pour nos 1D et 2D : la réalisation de nichoirs à l’Institut Saint-Laurent I Début d’année en fanfare pour nos futurs éducateurs : speed dating, Pan’ART et repas dans le noir I Nos scientifiques à la Technosphère I Le CTA, lien entre l’école et le monde professionnel ! I

 

Dernières news :

Une matinée pastorale pour les 1ères années communes et différenciées

institut marie thérèse - IMT - CTA 2D / 3DDans le cadre de la pastorale scolaire, nos élèves de 1ère année commune et différenciée ont réalisé un jeu de pistes par équipes afin de découvrir Mère Marie-Thérèse et l'histoire de notre Institut.

Après cette première étape à la fois ludique, artistique et contemplative, les élèves se sont rendus jusqu'à la cathédrale Saint Paul où les reliques de Mère Marie-Thérèse reposent.

Pour clôturer cette matinée, les élèves ont pu échanger avec Sœur Anne-Marie et Sœur Myriam, des représentantes de la Congrégation de Filles de la Croix.


Florence Delentrée & Benjamin Delgrange

Institut Marie-Thérèse Liège

 

Photos : Florence Delentrée

 

Échanges avec le romancier Laurent Demoulin pour les 6e Techniques Sociales

institut marie thérèse - IMT - CTA 2D / 3DSuite à la lecture du roman Robinson de Laurent Demoulin, les élèves de 6e Techniques Sociales ont eu la chance d’accueillir le romancier à l’école afin d’échanger avec ce dernier.

Librement inspiré par l’histoire personnelle de son fils, ce roman nous décrit la vie de Robinson, un enfant autiste et de son père, dans leur quotidien. 

Voyons ce que ces derniers ont retiré de cette rencontre avec l’auteur du Prix Rossel 2017, le plus important prix littéraire en Belgique.

Nell
J’ai trouvé cette rencontre très intéressante et enrichissante. Au début, je n’avais pas envie d’y aller mais j’ai finalement adoré. Laurent Demoulin était vraiment passionnant quand il parlait. Avoir l’occasion de pouvoir poser à l’auteur des questions sur le livre qu’il a écrit est un privilège car cela nous permet, au-delà du livre, de comprendre l’auteur et son histoire, de percevoir la difficulté et les émotions qui l’ont traversé pendant la rédaction de son livre.

Coline
J’ai trouvé cette rencontre très chouette, l’auteur était dynamique et sympa. Il a répondu à nos questions en donnant des exemples pour que l’on comprenne bien. J’ai apprécié le fait de voir quelqu’un d’aussi passionné par son livre.

Estelle
J’ai trouvé la rencontre avec Monsieur Demoulin très intéressante. Il était à l’écoute de nos questions et y répondait avec beaucoup de patience et de passion. Il vit son œuvre à 200%. J’ai vraiment aimé que l’on puisse échanger ; il est très courageux également.

Anne
Cette activité m’a fortement plu parce qu’elle était différente des autres. L’écrivain a pris le temps de répondre à chacune de nos questions, surtout que celles-ci étaient fort différentes les unes des autres. J’ai adoré la sincérité de l’auteur, ça se voyait qu’il était sincère avec lui-même et vis-à-vis du message qu’il a voulu partager dans son livre. J’ai aussi apprécié cette activité parce qu’elle nous a donné une autre vision de l’auteur, on a pu comprendre son univers.

Laurine
J'ai aimé la rencontre avec Laurent Demoulin car il avait l'air touché par les questions qui lui ont été posées.

Jonas
J'ai trouvé que monsieur Demoulin était à fond dans l'écoute. Je me suis bien "entendu" avec lui: j'étais d'accord avec sa façon de voir les choses.


Laure Mewissen & Benjamin Delgrange

Institut Marie-Thérèse Liège

 

Photos : Brigitte Fraiture & Laure Mewissen

 

Un bain d’Art à Anvers et Gand pour nos 6e Arts et Arts Plastiques

institut marie thérèse - IMT - CTA 2D / 3DEn guise de point de départ de leur TFE (travail de fin d’études), les classes de 6e Arts (AR) et 6e Arts Plastiques (AP) se sont rendues dans deux villes d’Art belges (Anvers et Gand) pour des visites culturelles et artistiques.

Lors de ces deux journées, les élèves ont commencé par découvrir le musée d’art contemporain d’Anvers, le MHKA, un musée qui expose en ce moment des installations de James Lee Byars, artiste contemporain influencé par le dadaïsme.

Ils se sont ensuite rendus au musée de la photographie, le FOMU, où ils ont pu admirer, entre-autres, les œuvres de Bieke Depoorter et Claude Samuel Zanele.

Ce deuxième musée a particulièrement marqué les élèves, qui ont été interpellés par la puissance émotionnelle des sujets photographiés.
Après le repas du soir à l’auberge de jeunesse, les élèves se sont armés de courage pour gravir les 60 mètres du MAS. L’ascension en valait la chandelle puisqu’arrivés au sommet de l’édifice, ils ont pu admirer la ville illuminée.

Le lendemain, les deux classes ont repris le train, direction Gand. Là, ils ont d’abord visité le SMAK où ils ont découvert l’exposition sur Raoul de Keyser, un artiste peintre belge.

Ensuite, ils ont traversé la rue pour visiter le musée des Beaux-arts où ils ont pu admirer la restauration du retable de L’Agneau mystique, d’Hubert et Jan Van Eyck.

La visite de ce dernier musée était libre et les élèves devaient dessiner des morceaux de tissus issus des œuvres exposées. Ils se sont consacrés à la tâche avec concentration et enthousiasme.

La journée s’est terminée par une incursion dans le centre de la ville historique de Gand et puis, le groupe a repris le train, direction Liège.

De ces deux journées, les élèves auront ramené une série de croquis et des idées pour leurs futurs projets artistiques.

Noa
J’ai découvert que la photographie pouvait transmettre autant d’émotions que le dessin et j’ai beaucoup aimé cette expo, moi qui pensais ne pas trop aimer la photo à la base.

Thomas
J’ai beaucoup aimé la ville d’Anvers ainsi que le Mukha et le Fomu. Il s’agissait de deux musées très différents qui proposaient des types d’arts bien distincts. J’ai quand même une préférence pour le Mukha car cela m’a paru plus original. À Gand, j’ai moins aimé le SAK car j’avais parfois du mal à comprendre certaines œuvres malgré les explications du guide. Par contre le MSK m’a beaucoup plu car j’ai pu voir des œuvres d’artistes célèbres vus au cours d’histoire comme Jérôme Bosch.

Zoé G.
J’ai adoré voir la restauration de l’Agneau Mystique.

Claire
Ces visites m’ont permis de découvrir de nouvelles choses. Elles m’ont aussi montré qu’avec presque rien on pouvait créer beaucoup de choses. Avec ces 4 musées, j’ai réalisé que je préférais les œuvres plus anciennes.

Emilie
Cela m’a donné envie de faire plus de musées. Cela m’a aussi donné envie de visiter des villes mais cette fois en Belgique et non à l’étranger.

Zoé N.
J’avais beaucoup de questionnements à propos de l’art conceptuel mais j’avais envie d’apprendre à le comprendre, malgré mes réticences. J’ai aussi découvert –ou plutôt redécouvert– l’art de la photo, auquel je ne pense pas assez mais que j’ai toujours voulu essayer. Là j’ai envie de m’y mettre. J’ai également ressenti une frustration intense de ne pas avoir assez de temps pour dessiner dans les musées. Je vais probablement y retourner pour en profiter seule. Il s’agissait de deux villes magnifiques.


Delphine Lallemand

Institut Marie-Thérèse Liège études artistiques

Institut Marie-Thérèse Liège études artistiques

Institut Marie-Thérèse Liège études artistiques

Institut Marie-Thérèse Liège études artistiques

Institut Marie-Thérèse Liège études artistiques

Institut Marie-Thérèse Liège études artistiques

 

Photos : Pascale Loréa

 

Voyage à Bâle pour les artistes de 5e année (5ASH - 5AP - 5AR)

institut marie thérèse - IMT - CTA 2D / 3DThais
Le voyage à Bâle m’a permis de découvrir beaucoup d’artistes que je ne connaissais pas, de me
plonger pleinement dans l’univers artistique et d’avoir un aperçu du monde du design qui m’était totalement inconnu.
J’ai beaucoup aimé la visite guidée à la fondation Beyeler et de la Vitra Haus. Les œuvres qui m’ont le plus plu étaient celles de Giacometti.

Noé
J’ai « appris » à regarder une œuvre d’un œil artistique au lieu de passer devant et juste trouver l’œuvre belle ou non. Je me suis même découvert une admiration pour le design au musée Vitra.

Samuel
J’ai adoré le Kunstmuseum car il retraçait la peinture du Moyen-âge jusqu’à la période contemporaine et ses performances.
J’ai pu en savoir plus sur Balthus et son œuvre.
J’ai pu admirer également l’église du Corbusier avec ses fenêtres qui faisaient rentrer les rayons de lumière et son intérieur très sombre.

Alexandre
J’ai préféré le Kunstmuseum car on pouvait y voir
différents styles et différentes techniques comme par exemple la nature morte, ou quelque chose de beaucoup plus simple mais fort en couleurs comme le tableau se trouvant dans le chemin qui amenait à l’autre partie du musée.

Valentine
L’art, contrairement à ce que beaucoup de gens pourraient penser, c’est très complexe et il y a quelque chose de recherché derrière les œuvres.
J’ai pu voir un sens des possibilités beaucoup plus étendu que ce que je m’imaginais. Par exemple on n’est pas obligé de créer à partir de choses déjà faites mais on peut inventer de toutes nouvelles choses.


Benjamin Delgrange

Institut Marie-Thérèse Liège études artistiques

Institut Marie-Thérèse Liège études artistiques

Institut Marie-Thérèse Liège études artistiques

Institut Marie-Thérèse Liège études artistiques

Institut Marie-Thérèse Liège études artistiques

Institut Marie-Thérèse Liège études artistiques

Institut Marie-Thérèse Liège études artistiques

Institut Marie-Thérèse Liège études artistiques

Institut Marie-Thérèse Liège études artistiques

Institut Marie-Thérèse Liège études artistiques

Institut Marie-Thérèse Liège études artistiques

Institut Marie-Thérèse Liège études artistiques

Institut Marie-Thérèse Liège études artistiques

 

Photos : Pascale Loréa

 

Expériences de chimie et de physique à l’ULiège pour nos scientifiques du 3e degré

institut marie thérèse - IMT - CTA 2D / 3DDans le cadre de leurs cours de biologie, de chimie et de physique, nos élèves de 5e et 6e années Techniciens Chimistes (TC) et Sciences Appliquées (SA) se sont rendus dans les infrastructures de l’Université de Liège au Sart-Tilman afin d’assister à la présentation d’expériences par l’ASBL Sciences et culture.

Les thèmes de cette année étaient « Crime au théâtre… Les chimistes sont sur le coup » et « En mouvement… Les physiciens explorent le monde ».

Les expériences en chimie visaient à mettre en avant les techniques utilisées sur des scènes de crime. En effet, la chimie est souvent une alliée incontournable de la police et de la justice. Relevés et analyses des empreintes, analyses de sang et d’ADN, détection de la présence de résidus de tir, détection et identification des drogues, alcootests,… Une véritable plongée dans l’univers de la criminalistique.  

Les expériences en physique portaient sur le mouvement et ont permis d’expliquer le pendule, l’effet centrifuge, la force de Coriolis qui permit à Foucault de démontrer que la Terre tourne, les mouvements dans l’air ou encore le vortex.

Samia
Il y avait beaucoup de choses à voir, c’était très actif. Le thème m’intéressait car avant je regardais pas mal de séries policières du genre NCIS ou les Experts. Là nous avons pu voir comment cela fonctionnait pour la détection des traces de sang grâce au réactif, à l’analyse de résidus de tirs et aux traces de poudre après un vrai tir de revolver. Il y avait une application réelle de tout ce qu’on voit en classe. C’est une bonne suite pour les cours.

Bryan
La mise en scène était très réussie. Il fallait retrouver un criminel grâce à chaque étape de la chimie, au relevé d’empreintes, à l’analyse ADN. J’ai beaucoup appris même si je connaissais déjà certaines informations. J’ai un peu moins aimé les expériences en physique car elles étaient moins dynamiques mais j’ai quand même appris des choses, notamment sur le pendule. Je ne savais pas que celui-ci décrivait autant d’oscillations.


Erika Hendrick & Benjamin Delgrange

Institut Marie-Thérèse Liège

 

Photos : Erika Hendrick

 

Coup d’œil dans le rétro : « Des Chiffres et des Œuvres » à la Boverie pour les 3TA

institut marie thérèse - IMT - CTA 2D / 3DÀ la fin de l’année scolaire 2018, nos élèves de 3e année Technique Artistique (TA) ont eu l’opportunité de suivre une visite guidée autour des collections permanentes du musée de la Boverie, à Liège.
Nos élèves ont ainsi pu découvrir des notions mathématiques (le nombre d’or, les perspectives, les lois de la composition,…).

Ceux-ci ont également pu les explorer et les expérimenter par l’intermédiaire des œuvres d’art. Ils ont également suivi l’évolution des approches mathématiques en lien avec les contextes historiques et artistiques.
De retour aux cours, nos élèves ont pu mettre en pratique les différentes notions découvertes et expérimentées.


Marie-Christine Kartheuser & Benjamin Delgrange


Institut Marie-Thérèse Liège

 

Photos : Marie-Christine Kartheuser

 

Coup d’œil dans le rétro : visite de l’exposition rétrospective de Costa Lefckochir au Musée Curtius

institut marie thérèse - IMT - CTA 2D / 3DPour terminer leur année scolaire en beauté, nos élèves de 4e Arts Appliqués  se sont rendus en Féronstrée à la découverte  des sources d’inspirations de l’artiste liégeois d’origine grecque Costa Lefckochir.

Grace à la visite guidée, ceux-ci ont pu comprendre le processus de création de cet artiste et admirer plus de 200 peintures, sculptures, objets, installations photographiques et vidéos, fruits de trente années de création.

La visite s’est terminée par un atelier de création d’un « livre scellé » inspiré par  la démarche de l’artiste.


Marie-Christine Kartheuser & Benjamin Delgrange


Institut Marie-Thérèse Liège

Institut Marie-Thérèse Liège

 

Photos : Marie-Christine Kartheuser

 

« Liberté d’Aimer » et sérigraphie autour du degré différencié et des 7PUB

institut marie thérèse - IMT - CTA 2D / 3DDes éducatrices de l’AMO Droit des Jeunes ont mis en place un projet sur le thème « Liberté d'Aimer » dans plusieurs écoles de la région liégeoise.

Ces dernières sont venues débattre sur ce sujet avec nos élèves du premier degré différencié.

Ensemble, ils ont écrit plusieurs textes à la suite d'ateliers d'écriture organisés dans le cadre du cours d'éducation plastique.

Avec l'aide de sérigraphes professionnelles et des élèves de 7PUB, ont ensuite imprimé leurs textes sur T-shirts.

Leurs créations seront exposées à partir du lundi 19 novembre à l'Espace 47, quai de la Dérivation à Liège.

Jawad
Je ne pensais pas que j'étais capable de faire ça en quelques heures.

Inès
On s'amuse bien en créant des T-shirts et en apprenant une nouvelle technique artistique.

Florence Delentrée & Benjamin Delgrange

Institut Marie-Thérèse Liège

Institut Marie-Thérèse Liège

Institut Marie-Thérèse Liège

Institut Marie-Thérèse Liège

 

Photos : Florence Delentrée

 

Un projet inter-écoles pour nos 1D et 2D : la réalisation de nichoirs à l’Institut Saint-Laurent

institut marie thérèse - IMT - CTA 2D / 3DNos élèves de 1D et 2D ont eu l’opportunité de participer à un projet inter-écoles avec l’Institut Saint-Laurent de Liège.

Les élèves de 3e professionnelle en menuiserie ont accueilli nos élèves et ensemble, ils ont réalisé une mangeoire/un nichoir à oiseaux en bois.

Les éléments avaient été prédécoupés par les futurs menuisiers et nos élèves ont assemblé, vissé et poncé les différentes pièces.

Dans le cadre de leur cours d’éducation artistique, nos élèves ont ensuite décoré leur production à la peinture, avec des aplats en noir et blanc.

Une expérience riche de partages.

Fanny et Mariam
Nous avons bien aimé alors que c'était un travail de garçon. L'élève de 3e nous a aidé pour forer.

Lenny
Je me suis concentré pendant cette matinée à Saint-Laurent, ça m'a beaucoup intéressé.

Florence Delentrée, Benjamin Delgrange

Institut Marie-Thérèse Liège

Institut Marie-Thérèse Liège

Institut Marie-Thérèse Liège

Institut Marie-Thérèse Liège

Institut Marie-Thérèse Liège

Institut Marie-Thérèse Liège

Photo : Florence Delentrée

 

Début d’année en fanfare pour nos futurs éducateurs : speed dating, Pan’ART et repas dans le noir

institut marie thérèse - IMT - CTA 2D / 3DPour la sixième année consécutive, nos élèves de 5e Agent(e) d’éducation ont eu l’opportunité de rencontrer des éducateurs en activité issus de différents secteurs : l’aide à la jeunesse, l’aide à la personne âgée, la personne en situation de handicap, les adultes en difficultés,…

Organisée sous la forme d’un speed dating, cette rencontre donne l’occasion à nos élèves de poser toutes les questions qu’ils souhaitent à des professionnels aguerris afin de leur donner une représentation concrète du métier, de ses difficultés mais aussi de ses richesses.

Elodie
J’ai apprécié le speed dating pour plusieurs raisons. Premièrement cette expérience m’a été utile car j’ai pu poser toutes mes questions comme : « Comment réagir quand un bénéficiaire se mutile ? » ou encore « A quel salaire aurons-nous droit en faisant les AE ou 3 années d’études supérieures en plus ? ». La deuxième raison est que j’ai été fascinée par la relation que les jeunes éducateurs avaient avec leurs autres collègues.

Michaël
Durant l’échange, nous avons pu leur poser toutes les questions que nous souhaitions, ce qui nous a permis d’en apprendre plus sur le métier. Nous avons pu avoir des exemples de situations rencontrées par ces professionnels. Nous avons aussi pu ressentir le pourquoi ces personnes se sont dirigées dans ce métier. On se sentait voyager à travers leurs paroles…

Laura
J’ai trouvé cette matinée utile et très intéressante. J’ai découvert des milieux où je ne pensais pas trouver des éducateurs. J’ai obtenu beaucoup de réponses à mes questions. Grâce au speed dating, je suis encore plus sûre de vouloir devenir éducatrice.

François
En parlant avec eux, on se rend compte que c’est vraiment les études qu’on peut faire. Ils étaient tous très gentils et nous expliquaient bien. C’était super intéressant car nous étions en contact avec des personnes qui exercent peut-être notre futur métier.

Cipora
On ressentait bien la motivation des éducateurs à travers leurs témoignages. C’était agréable d’avoir permis cette rencontre pour apprendre et découvrir le métier. En plus, je suis très contente car j’ai pu trouver mon stage ce jour-là…

Halinka
J’ai beaucoup aimé que des éducateurs viennent nous expliquer ce qu’ils vivent au quotidien, ce qui nous enlève certaines appréhensions que nous pourrions avoir.

Mais les 6e années n’ont pas été en reste. Tout d’abord, ils ont eu l’occasion de se rendre à La Cité Miroir pour visiter l’exposition Pan’ART.

Mise sur pied par le Département des Affaires sociales de la Province de Liège et le CEDS, cette exposition présente une approche positive sur le sujet du handicap au travers de sculptures, peintures, dessins et une foule d’œuvres atypiques. Elle permet également à la personne handicapée d’avoir l’occasion de s’exprimer différemment au travers de son travail artistique.

Ensuite, et pour la seconde fois depuis la création de cette option, nos élèves de 6e agent d’éducation ont eu l’opportunité de participer à un repas dans l’obscurité totale.

L’objectif de cette activité était de mettre des élèves qui ont réalisé ou qui réalisent des stages dans le secteur de l’aide à la personne en situation de handicap, de mieux comprendre ce que celle-ci vit au quotidien mais surtout d’adapter ses actes professionnels et d’améliorer la qualité de sa relation avec les bénéficiaires en se servant des autres canaux de communication.

Cette sensibilisation au quotidien de la personne déficiente visuelle se déroulait à La Lumière, une ASBL bientôt centenaire qui apporte des aides personnalisées, favorise l’autonomie au quotidien et contribue à l’épanouissement de la personne malvoyante ou non-voyante.

Une fois le choc, l’inconfort et parfois même l’anxiété provoqués par le fait d’être plongé dans le noir le plus profond, cette mise en situation de handicap visuel a permis un moment de partage, de transmission, de dialogue avec l’ensemble des participants mais aussi et surtout avec les serveurs déficients visuels.

La présence dans le groupe d’une élève elle-même malvoyante donnait une saveur et un sens tout à fait particuliers à cette visite.

Sentir, toucher, goûter, entendre,… Les autres sens se mettent rapidement en éveil afin de compenser cette perte visuelle.

Un repas où l’on prend le temps. Le temps de manger, le temps de parler, le temps de s’écouter,… Mais surtout le temps de réaliser qu’on ne voit pas seulement qu’avec les yeux.

Benjamin Delgrange

Institut Marie-Thérèse Liège

Institut Marie-Thérèse Liège

Institut Marie-Thérèse Liège

Institut Marie-Thérèse Liège

Institut Marie-Thérèse Liège

Photo : Benjamin Delgrange

 

Nos scientifiques à la Technosphère

institut marie thérèse - IMT - CTA 2D / 3DEn ce mois de septembre, nos élèves de 6e année sciences appliquées (SA) et techniciens chimistes (TC) ont participé à la Technosphère.

La Technosphère est une expérience innovante qui a pour but de faire découvrir de manière ludique les métiers scientifiques et technologiques ainsi que les études qui y préparent.

Répartis en 4 équipes de 3, équipés de tablettes numériques et de casques virtuels, nos élèves ont été immergés dans un jeu coopératif utilisant la réalité augmentée et la réalité virtuelle pour la construction d’un parc éolien afin d’alimenter une ville en pénurie d’électricité…

Un scénario qui fait écho à la possible situation énergétique de notre plat pays…

Camille (6TC)
Nous avons construit une éolienne, nous avons dû trouver l’emplacement adéquat, nous avons reçu un disque avec les professions qui pouvaient nous aider à trouver le bon sol, le bon endroit pour l’implantation de l’éolienne. Grâce à des masques 3D, nous avons ensuite construit l’éolienne.

Nous étions bien encadrés par 2 animateurs, la mise en scène était efficace et grâce au dôme, il était facile d’entrer dans l’histoire. Cela donnait l’impression que nous étions en dehors du monde réel.

Othmane (6TC)
Nous avons pu interagir avec la technologie. Nous avons également reçu un dépliant avec des informations intéressantes : le parcours chimie et ingénierie complet avec les noms des écoles où nous pouvons suivre ces formations. Grâce à cela, j’ai pu moi-même donner des conseils à d’autres personnes qui n’ont pas fait la Technosphère.

Ce qui était intéressant aussi c’est que nous ne nous sommes pas intéressés uniquement au « que faire » mais plus au « comment », à la manière de le faire. Cela nous a également permis de découvrir un monde plus futuriste.

Thomas (6TC)
Cette sortie nous a permis de découvrir d’autres métiers comme ingénieur en énergies renouvelables. C’était amusant d’apprendre à travers des petits jeux. Il s’agissait de remettre de l’énergie dans une ville sous la forme d’un concours par groupes de 3. C’était un peu bizarre au début : ce dôme, ces lumières, le casque de réalité virtuelle mais cela nous montre bien ce que l’on peut faire plus tard.

Erika Hendrick, Benjamin Delgrange

Institut Marie-Thérèse Liège

Institut Marie-Thérèse Liège

Photo : Erika Hendrick

 

Le CTA, lien entre l’école et le monde professionnel !

institut marie thérèse - IMT - CTA 2D / 3D
Mettre les élèves en stage, cela signifie les mettre en situation réelle afin de développer les pistes que l’enseignement a ouvertes en eux et devant eux …

C’est surtout leur donner l’occasion de voir, de toucher du matériel, d’essayer des techniques que l’école, faute de moyens et d’infrastructures de pointe dans tous les domaines, ne peut leur offrir.

Le CTA de l’institut Marie-Thérèse est donc une chance pour les élèves de concevoir et réaliser des projets de manière professionnelle !

La classe de 7e Complémentaire en Techniques Publicitaires de l’institut a eu l’opportunité de travailler la découpe vinyle dans le cadre de leurs heures d’activité d’insertion professionnelle (stage) et en lien avec le cours de lettrage. Ils ont eu comme projet, la refonte d’un logo et l’habillage d’un objet à but promotionnel, dans ce cas précis, un « MUG » pour la marque de café « Chat Noir ».

Leur motivation a été renforcée par la manipulation de matériel performant (les macs) mais aussi par la découverte de nouveaux outils (découpe vinyle), de nouveaux gestes (échenillages, collage…) mais aussi une approche plus autonome du projet sous l’œil expert d'un formateur du CTA.

Pour d'autres exemples de réalisations, vous pouvez visiter le site du CTA : cta.imt-liege.be

Rachel Leciak, Alain Braibant

institut marie thérèse - IMT - CTA 2D / 3D

institut marie thérèse - IMT - CTA 2D / 3Dinstitut marie thérèse - IMT - CTA 2D / 3D
institut marie thérèse - IMT - CTA 2D / 3D

Photo : Rachel Leciak