Des anciens conseillent nos jeunes

 

Laura PERA (Infographie)

Laura Pera Institut Marie-Thérèse

Quel est ton job actuellement ? (fonction et descriptif des tâches à accomplir)

Je suis Assistante Directeur Artistique chez Niji. Mon travail consiste en la création et la conception d’interfaces, tant sur le web que sur le mobile (responsive, tablette, smartphone, applications, etc.), que de l’interface digitale donc. Je travaille au quotidien avec un directeur de création (mon manager qui est là pour me pousser à m’améliorer), des directeurs artistiques que j’aide sur les très gros sujets, des ergonomes/UX designer qui conçoivent les structures et le fonctionnel, et une conceptrice/rédactrice pour tout ce qui texte et conception d’idée même si au final, on y participe tous.

 

Quel a été ton parcours scolaire ? (de l'IMT au supérieur et pourquoi avoir choisi ce parcours ?)

Après l’IMT j’ai fait un Bachelier de 3 ans à Saint-Luc en Communication Visuelle et Graphique (plutôt print avec un peu de web en dernière année.). A vrai dire, en arrivant à l’IMT je ne pensais pas faire d’études supérieures mais j’ai pris goût au graphisme et j’ai donc voulu en faire mon métier et me perfectionner, ce qui passait par un prolongement de ma formation à Saint-Luc.

 

Que t'a amené l'IMT (esprit de l'école, cours (Analyse de l'image, Création, Studio),
TFE de fin d'année (production, présentation orale, ...) ?

L’IMT m’a apporté le goût de l’image et l’envie de faire du graphisme mon métier, mais aussi apprendre à passer du temps à faire de la recherche et à perfectionner son idée, particulièrement lors du TFE. J’ai également commencé à apprendre à défendre et valoriser mon travail, très important évidemment puisque j’ai dû le faire quasiment quotidiennement à Saint-Luc et que je continue à le faire tous les jours. Cependant, je pense qu’on aurait dû en faire plus car cet exercice oral permet également de mettre en avant ses faiblesses et donc de donner des axes de progression.

 

 

Alessandro MAITA (Infographie)

Alessandro Maita Institut Marie-Thérèse

Quel est ton job actuellement ? (fonction et descriptif des tâches à accomplir).

Actuellement je suis indépendant en tant que graphiste/lettreur. Je réalise toutes sortes de projets graphiques comme des logos, cartes de visites, flyers... Cependant, je ne me limite pas à mon écran d’ordinateur comme beaucoup de graphistes. En effet, je conçois des projets graphiques pour des supports tels que les revêtements automobiles, enseignes lumineuses pour les commerces, vitrines et impression textile jusqu’à leur placement sur le terrain.

 

Quel a été ton parcours scolaire ? (de l'IMT au supérieur et pourquoi avoir choisi ce parcours ?)

Je suis arrivé à l’IMT en 2005 en option architecture qui me plaisait pas mal, mais mon choix s’est porté vers l’infographie en 5e car ce qui me plaisait dans l’option, c’était que l’on puisse avoir un résultat instantané de nos réalisations graphiques, contrairement à un architecte qui doit attendre plusieurs mois avant de pouvoir voir son plan prendre vie. De plus, les logiciels et les techniques évoluent sans cesse dans ce métier. Il y aura toujours à apprendre, ce qui fait de cette discipline un exemple dans les métiers les plus variés. J’ai continué mes études en supérieur mais ayant une attirance pour le lettrage publicitaire, j’ai décidé d’y mettre un terme car il n’y avait pas cette option en supérieur. J’ai donc pu compter sur mes solides bases d’infographie acquises à l’IMT pour apprendre le métier avec un ami qui possède sa propre entreprise.

Depuis ma sortie de l’IMT (2008), il ne s’est pas passé un jour sans que je n’ouvre mes logiciels de graphisme.

 

Que t'a amené l'IMT (esprit de l'école, cours (Analyse de l'image, Création, Studio),
TFE de fin d'année (production, présentation orale, ...) ?

L’IMT m’a apporté son aide lors de mes débuts difficiles dans l’option grâce à ses remises à niveau du lundi qui me paraissaient comme une corvée au début mais qui se sont transformées en de réelles parties de plaisir. Nous avions l’occasion d’avoir un œil plus attentif du professeur qui pouvait mieux nous encadrer et nous aider dans nos difficultés. Au fil du temps, j’ai même pu avoir une longueur d’avance sur mes camarades de classe. En effet, ayant remis à niveau mes lacunes, le professeur me donnait des exercices que nous n’avions pas encore réalisés en classe.

Au delà de ça, les différents cours de l’option m’ont permis de percevoir le monde comme nous n’avions pas l’habitude de le regarder. Lorsque les notions d’analyse de l’image nous ont été apprises, nous nous sommes aperçus que l’infographie était présente tout autour de nous ! Nous avions le sentiment de posséder ce pouvoir que seuls nous, infographistes pouvions déchiffrer.

Après ces 2 années passées dans l’option, nous avons dû réaliser notre TFE. C’était vraiment l’occasion de montrer nos vraies capacités car pour une fois, nous pouvions avoir carte blanche sur les directives graphiques mis à part les thèmes qui étaient imposés. J’ai réellement pris une partie de plaisir car nous pouvions vraiment nous exprimer. Après un travail acharné, j ’ai réussi ma qualification et empoché mon diplôme.

Merci l’IMT !

 

 

Delphine DOYEN (Sciences Appliquées) et Michaël ALAIMO (Art et Strucutre de l'Habitat)

 

Delphine Doyen (ancienne élève en Sciences appliquées)

 

Michaël Alaimo (ancien élève en ASH)

Nous avons rencontré pour vous deux anciens élèves de l'Institut Marie-Thérèse. Ces interviews ont été réalisées dans la perspective de la vaste opération d'orientation des études que nous menons chaque année à l'intention de nos élèves finalistes.

L'objectif ? Mettre en avant les difficultés qui peuvent survenir lors du passage aux études supérieures ainsi que les pièges « classiques » à éviter. Des petits conseils qui peuvent toujours servir…

Nous avons tout d'abord interviewé Delphine Doyen (ancienne élève en Sciences Appliquées) qui a suivi une licence en psychologie ainsi que l'agrégation de l'enseignement secondaire supérieur à l'Université de Liège. Delphine Doyen est actuellement professeur à l'Institut Marie-Thérèse dans le secteur Services aux personnes.

Nous avons ensuite rencontré Michaël Alaimo, un ancien élève de la section ASH (Art et Structure de l'Habitat). Après ses études à l'Institut, Michaël s'est  dirigé vers l'image de synthèse et l'infographie dans l'enseignement supérieur, à la Haute école Léon Eli Troclet.

 

Benjamin Delgrange, Professeur, 05/10/08

 

Revenir aux rencontres